L’ECO PTZ A TAUX 0%Capture d’écran 2018-11-07 à 08.30.15

Quel montant ?

Ce prêt est à taux zéro, avec un montant maximum accordé de à 30 000 €.

 

Une aide cumulable avec d’autres ?

Oui, avec le crédit d’impôts, les offres SÉRENITÉ et AGILITÉ de l’Anah, avec la prime Coup de pouce et la prime CEE.

 

Qui peut y recourir ?

. Les propriétaires de résidence principale

. Les copropriétaires d’une résidence principale

 

Quel logement ?

Logement construit avant le 1er janvier 1990

 

Pour quels travaux ?

3 possibilités :

  • soit mettre en œuvre un « bouquet de travaux »,
  • soit atteindre un niveau de « performance énergétique globale » minimal du logement,
  • soit réhabiliter un système d’assainissement non collectif par un dispositif ne consommant pas d’énergie.

6 catégories de travaux sont éligibles dont 2 doivent figurer dans votre bouquet de travaux :

  • Isolation de la toiture
  • Isolation des murs extérieurs
  • Remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres, voire des portes donnant sur l’extérieur
  • Installation ou remplacement d’un système de chauffage
  • Installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable

 

Bon à savoir !

La pompe à chaleur air-air et la chaudière gaz basse température ne sont plus éligibles à l’éco-prêt à taux zéro.

Les exigences réglementaires à respecter :

  • Ces prêts devront être intégralement remboursés à terme avec une durée maximale de 15 ans
  • Les travaux doivent être réalisés par une entreprise bénéficiant du label RGE.
  • Les travaux doivent être réalisés dans les 2 années suivant la date d’accord du prêt.
  • Important de conserver les justificatifs de vos travaux (factures) pour les remettre à votre banque

 

Bon à savoir !

Le dispositif d’éco-PTZ devrait s’arrêter au 31 décembre 2018, une nouvelle formule étant prévue en 2019.

 

D’autres types de prêts peuvent financer vos travaux d’amélioration des performances en énergie :

  • Prêts d’Action Logement (prêt travaux de rénovation énergétique, notamment)
  • Prêts bancaires : prêt d’épargne logement, si un plan ou un compte épargne logement / Éco-prêt est adossé à un Livret Développement Durable (LDD)
  • Prêt d’accession sociale (PAS)
  • Prêt conventionné (PC)
  • Prêts des fournisseurs d’énergie : prêt rénovation Bleu ciel d’EDF / prêts GDF Dolcevita.
  • Prêt à l’amélioration de l’habitat (CAF et MSA)