LE CHEQUE ENERGIE

 

Quel montant ?

Montant moyen de 150€

 

Bon à savoir !

En 2019, ce montant moyen passera à 200€

 

Une aide cumulable avec d’autres ?

Oui, le chèque énergie est utilisé en complément des aides financières et des crédits d’impôts existants.

 

Qui peut y recourir ?

Propriétaire occupant, copropriétaire, locataire

Si vous étiez bénéficiaires des tarifs sociaux pratiqués par les énergéticiens jusqu’en 2017, il est probable que vous ayez reçu un chèque lors du premier semestre 2018. Ces chèques énergie ont commencé à être distribués à partir du 26 mars 2018.

 

Nos conseillers SOLIHA pourront voir avec vous ce point.

 

Quel logement ?

 

Tout type de logement occupé à titre de résidence principale

 

Pour quels travaux ?

Les dépenses d’équipements et matériaux concernées :

  • Isolation des parois opaques (murs) ; isolation des parois opaques (toitures) ; isolation des parois vitrées ;
  • protection des murs, toitures ou parois vitrées contre rayonnement solaire
  • Equipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire (ECS) fonctionnant au bois ou autre biomasse
  • Equipements de production d’ECS fonctionnant à l’énergie solaire ou avec une pompe à chaleur ;
  • Chaudières à condensation ou à micro-cogénération, équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable (pompe à chaleur, énergie hydraulique ou biomasse, énergie éolienne) ;
  • Isolation thermique des planchers bas ;
  • Volets isolants ou portes d’entrées donnant sur l’extérieur ;
  • Régulation et programmation du chauffage ;
  • Appareils permettant d’individualiser les frais de chauffage ou d’eau chaude sanitaire* ;
  • Calorifugeage ;
  • Raccordement à un réseau de chaleur ;
  • Réalisation d’un diagnostic de performance énergétique (DPE) en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire.

De nouveaux équipements sont également éligibles pour les départements d’Outre-mer :

  • Les protections des parois opaques et vitrées contre les rayonnements solaires ;
  • Les systèmes de ventilation de type ventilateur de plafond ;
  • Le raccordement à un réseau de froid

 

  • Les exigences réglementaires à respecter :

Pour utiliser votre chèque énergie :

  • Si les travaux sont facturés avant la date de fin de validité inscrite sur votre chèque énergie : vous pouvez utiliser votre chèque énergie pour payer la facture.
  • Si vous souhaitez financer des travaux prévus après la date de fin de validité inscrite sur votre chèque énergie : dans ce cas, vous pouvez échanger votre chèque énergie contre un nouveau chèque travaux de la même valeur, qui sera valable pendant 2 années supplémentaires, et qui sera utilisable uniquement pour payer des travaux d’économie d’énergie (avec ce nouveau chèque, vous ne pourrez pas régler une facture d’électricité, de gaz, de fioul, etc).
  • Vous pouvez cumuler les chèques travaux sur une durée maximale de trois ans.
  • Les travaux doivent être réalisés par une entreprise du bâtiment ayant la qualification RGE.